Home Page    Biography   Compositions    Events   Souffle coupé in English

Page d'accueil fr.nigelkeay.com French flag

 

 
Nigel Keay - Souffle coupé pour quintette à vent (2015)

pour flûte, hautbois, clarinette en La, cor en Fa et basson.

Mouvements ;

1. Élégie (Lento). Durée; 3' 25".
2. La ville reprend sa vie (Allegro moderato). Durée; 4' 06"
3. Épilogue (Moderato). Durée; 3' 28" Durée totale environs 11 minutes

Full Score - PDF 15 pages, 261Kb

Flute part - PDF - 4 pages,   Oboe part - PDF - 4 pages,   Clarinet in A part - PDF - 4 pages,   Horn in F part - PDF - 4 pages,   Bassoon part - PDF - 4 pages

Souffle coupé a été composé juste après les événements du 13 novembre 2015 à Paris, même si j’avais déjà à l’esprit d’écrire un quintette à vents depuis quelques mois. Comme j’avais déjà composé un quintette pour cordes ainsi que Diversions (2003), un quintette pour cordes et vent, la formation à cinq m’a paru assez naturelle, car c’est une structure que j’affectionne beaucoup dans ma musique, qui permet de mettre en valeur la diversité des timbres du quintette à vent. Les circonstances qui ont entouré le début de la composition de cette pièce expliquent l’atmosphère solennelle de l’ouverture élégiaque dans laquelle des lignes indépendantes entrent en dialogue les unes avec les autres. Bien que lyriques, ces lignes sont toujours en rapport étroit avec la structure harmonique de l’ensemble du groupe, empêchant d’une certaine façon chaque instrument de s’exprimer avec trop d’individualité par virtuosité ostentatoire.

Bien que l’œuvre se déploie en trois mouvements séparés et contrastés, évoquant la forme classique traditionnelle, chaque mouvement dérive du matériau présenté dans le mouvement ou les mouvements précédents. Le second, intitulé La ville reprend sa vie, offre des textures de densité plus légère,et réduit le dialogue à deux instruments par endroit, tout en recherchant une ambiance moins lourde vers la fin du mouvement.

Le troisième et dernier mouvement de Souffle coupé, Epilogue est de nature contemplative, comme la réflexion sociale qui a suivi les événements traumatiques qui ont frappé les villes de Saint-Denis et de Paris.

Prochainement;

Samedi 20 Mai 2017, 20h00. Souffle coupé pour quintette à vent. Ensemble Quintitus au musée des Avelines, 60 Rue Gounod, 92210 Saint-Cloud. Œuvres de Zemlinsky, Onslow, Keay & Dvorak.

Historique des interprétations passées;

Création de Souffle coupé le Samedi 11 Mars 2017, 19h30. par l'Ensemble Quintitus à Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris. Au programme; œuvres de Zemlinsky, Onslow, Dvorak et Keay.


  U N E   M I N U T E   A   M I D I

Pour une minute entière
la ville retient son souffle,
tient, pour une seule minute,
sa vive langue irrévérencieuse.

Paris, pour une fois, reste immobile, silencieux,
pleure ses enfants
qui ne bougeront, ne parleront plus.

*

Je relève la tête et regarde le vent
en rafales sur les feuilles couvrir le ciel blafard.
On commence à sonner le glas à Notre Dame.
Des ailes noires battent comme des drapeaux au-dessus
des toits d’ardoise livide; les maisons
‘humaines’, ‘raisonnables’, le long de la Seine
s’embrasent au flamboiement du soleil,
puis s’assombrissent. Quelque part hors de vue
un avion gronde; les sirènes de police s’approchent.

*

Ce soir aux cafés qui brillent comme des chapelles
on lèvera de nouveau des verres de vin frais,
aux trois coups rituels un silence se répandra
et le rideau se lèvera à la Comédie-Française . . .

Consacrée à jamais à l’art de vivre,
à la joie de vivre, la Ville de Lumière résiste.

Dunstan Ward, 16 novembre 2015