Page d'accueil   Biographie   Compositions   Evénéments

Home Page   Biography   Compositions  Events
 
 

 

Nigel Keay - Duo pour Violin et Alto "Visconti Variations" (2008)

Le Duo est en quatre mouvements : 1. Lento (2' 43"), 2. Allegro (1' 47"), 3 Adagietto (3' 32"), 4. Allegro moderato (1' 42"). Total duration: 9' 57". Score - Duo for Violin and Viola, PDF 9 pages, 246Kb (rev. 5th May 2009)
Alternative viola part for Fourth Movement on 2 pages.

"Visconti Variations" a été créé le 30 avril 2009 par Guan-Xi Masse (violon) et Nigel Keay (alto) au Grand Salon de la Fondation des Etats-Unis, 15 boulevard Jourdan, Paris dans le cadre de sa saison musicale.

"Visconti Variations" a été enregistré le 1 juin 2010 par Simone Roggen (violon) et Cyprien Busolini (alto). Cet enregistrement fait partie du CD Music for Small Groups de Blumlein Records. 1er Mouvement mp3, 2ème Mouvement mp3, 3ème Mouvement mp3, 4ème Mouvement mp3.

 
     

photo of CD cover  Le duo Visconti Variations pour violon et alto a vu le jour rue Visconti, dans le sixième arrondissement de Paris à l’occasion de l’anniversaire d’une amie du compositeur qui y habite. La richesse de l’histoire artistique de la rue où vécurent peintres et sculpteurs, et où Balzac imprimait ses livres se retrouve en écho dans l’atmosphère néo-classique du duo; c’est dans le bâtiment où Delacroix peignit les portraits de Chopin et de George Sand que le premier mouvement fut joué pour la première fois.

  Le premier mouvement se présente comme une longue mélodie sinueuse introduite au violon et harmonisée par une contre-mélodie aux contours similaires à l’alto. Les rythmes se croisent entre les deux instruments : deux contre trois et trois contre quatre. Les instruments se retrouvent parfois à l’unisson rythmiquement.
  Le deuxième mouvement, inspiré par des textures classiques a une construction en hoquet: c’est une course rapide où l’alto poursuit le violon. Les deux instruments se déploient sur trois octaves et l’alto joue parfois à un registre supérieur à celui du violon.
  Le troisième mouvement reprend la mélodie et le contrepoint du deuxième, mais dans un tempo beaucoup plus lent. L’atmosphère est envoutante et l’harmonie met du temps avant de se résoudre.
  Le final est bâti sur un rythme vif de triolets qu’anime l’alto la plupart du temps alors qu’au violon, une mélodie simple se développe progressivement. Les croches du violon se croisent parfois avec le rythme ternaire de l’alto.